source, spiritualité, social

spiritualité et vie sociale
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 spiritualité et homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Françoise

avatar

Nombre de messages : 1808
Age : 58
Localisation : Modératrice
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 4:37

Bonjour à tous et toutes sunny

Mon chemin a croisé dernièrement un garçon nommé Loryan qui a déposé son Témoignage sur un site. Il a eu la gentillesse de m'accorder l'utilisation de son texte afin de vous le faire partager ici et je l'en remercie infiniment car ses écrits mon beaucoup touchée et je pense que vous aussi…

Voici donc le témoignage de Loryan
:

Pourquoi vouloir parler d'homosexualité et de spiritualité ?
Peut-être parce que j'ai envie de vous faire partager mon chemin totalement ancré dans le dialogue entre ces 2 mots.

Peut-être parce que trop de gens ignorent comment ça se vit de l'intérieur, et se font tout un tas d'idée sur le pourquoi du comment de la question homosexuelle, ou encore de sa relation conflictuelle avec les mouvements religieux en général. Aspect non négligeable en spiritualité.

Peut-être aussi que cela apportera un autre regard qu'une simple question sexuelle.

Avant tout je suis un homme, je ne suis donc pas calé pour parler d'homosexualité féminine. Et croyez moi c'est très loin de se ressembler, mais il y aura bien une demoiselle pour exprimer cette question.

Plutôt qu'un long cours voici mon histoire :

Tout d'abord je suis un petit garçon colérique, je joue à la poupée avec mes voisines, mais bon en même temps il n'y a pas beaucoup de garçon dans mon quartier. Mais ne vous y trompez pas, maman ne m'a pas acheté de barbie, je joue avec celle que mes copines me prête, et ça a toujours été plutôt des wonderwoman que des barbies fait du shopping. Et pis mes copines jouait aussi à la ferme et au légo avec moi.

Je suis un petit garçon et je le revendique, les jeux de guerre ont une grande place dans mes choix de jeux. Je ne joue pas au foot, je trouvais déjà stupide à l'époque de courir derrière un ballon, de toute façon je suis frêle, intellectuel et je préférais lire ou jouer à simcity avec mes légos.

A l'école je jouais à la corde et a l'élastique, d'ailleurs j'étais le seul garçon que les filles acceptaient, vraiment trop nul ces garçon... mais bon à la fin de ma primaire pour une raison inconnue presque tous les garçons jouaient à l'élastique

J'ai environ 10 ans et je vais partir au collège, pourtant cet année là j'étais parti pleurer dans les champs vivant assez mal cette séparation d'avec mes copains et copines et surtout à cause d'un jeune garçon dont je m'étais entiché qui me manquait terriblement.

Mais peut-on parler de sexualité ? de toute façon je ne savais même pas ce que c'était. (sans parler que quelques années plus tôt j'avais attaché ma voisine nue autour d'un arbre pour jouer aux indiens). Vers 11 ans, maman a regardé une émission sur des homosexuels à la télé "mon Dieu si ça m'arrivait je ne le supporterais pas". J'ai toujours aucune conscience sexuelle, et encore moins de la notion homo-hétero, mais pour une raison inconnu cette phrase est gravée dans ma tête comme un choc psychique. (euh ... j'aime beaucoup ma maman hein !!).

Quelques années passe mais bon ça serait trop long à expliquer alors je résume :
- vacances d'été j'ai un super ami avec qui je passe un super été, sauf que quand je rentre je pleure des jours parce que je supporte pas de l'avoir laissé seul (toujours rien de sexuel)
- régulièrement je vais m'enticher de garçon, c'est platonique, interne, non partagé et surtout secret. Cela me mènera à 2 ou 3 tentatives de suicide lors de mon adolescence et d'avoir raté une terminale scientifique alors que je suis élève assez doué en mathématique et en science (très nul en français, langues étrangères, philo)

Je ne vous l'ai pas encore dit, mais j'ai une éducation catholique, je vais à la messe toutes les semaines et j'ai fais ma profession de foi. Mamie m'emmène à la messe mais elle a une jolie collection de livre ésotérique
Eh eh

Jusqu'à 15 ans environ je n'ai pas une grande conscience sexuelle, je commence à apprendre ce que c'est mais pour moi tout est dans le ressentis, Je ne suis pas attiré par les garçons, non non !! je les aime j'en suis amoureux vous comprenez ? c'est pas pareil.

En tout cas moi il faut que je comprenne, je suis un garçon et j'aime des garçons.... syntax error.... ce n'est pas ce qu'on m'a appris. Comme je sais que je suis intelligent (mais pas très humble) je sais que je ne détecte rien d'anormal en moi. J'ai un corps d'homme normal, j'ai pas envie d'être une fille (ah non jamais), j'ai reçu une éducation normale, j'ai aucun soucis familial ou psychologique, j'ai un parcours religieux normal et je ne me sens pas brebis galeuse (de toute façon j'ai toujours aucune notion sexuelle dans mon attirance pour les garçons)...enfin tous les constats sont au vert.

Donc ça doit être autre chose...
Ah oui les livres de mamie....
Karma et réincarnation de Annie Besant.... humm pas bête...et si j'étais anciennement incarné en femme et que j'en avais un souvenir encore trop vivace dans ce corps d'homme ?
Astrologie .... et si des énergie extérieures m'influençaient.. m'expliquaient

J'avais 17 ans je commençais mon parcours ésotériquo-spirituelle sur une simple question. Pourquoi mon coeur s'emballait pour des garçons alors que la société disait que ce n'était pas comme ça.
Pourtant il n'y avait rien de sexuel, je ne me souviens pas de pulsions, je me souviens juste de déchirement dans mes sentiments qui prenaient le pas sur tout.

A partir de là j'ai touché à beaucoup de chose, astrologie, numérologie, karma, théosophie, développement personnel, etc... De fil en aiguille j'ai fini par devenir un peu plus philosophe et peut-être plus spirituel qu'ésotérique.

A 21 ans j'ai décidé d'en finir avec cette incertitude, cette théorie des sentiments décalés. Cela devenait trop difficile pour moi de résister à la tension sexuelle de la société. Ca faisait des années que des filles gravitaient autour de moi, mais je les ignorais superbement, tellement ça n'éveillait rien en moi. Le problème c'est que j'étais enfermé dans ma solitude et mon absence de relation mon absence de sexualité. Alors un dimanche de novembre j'ai rencontré au hasard un garçon via le seul moyen que je connaissais, le minitel de la maison. Je ne savais pas du tout ce qu'était un homosexuel.

Ce fut une expérience physique agréable, et j'ai su immédiatement que ça me convenait. Le seul hic c'est que pour la découverte j'ai choisi quelqu'un que je n'aimais pas. Le corps jubilait pendant que l'âme pleurait, et c'est une blessure qui perdure jusqu'à aujourd'hui. Mon péché originel en quelque sorte. Surtout ne vous y trompez pas !!!! mon péché ce n'es pas d'avoir eu une expérience sexuelle avec un homme, mais celui d'avoir choisi un homme que je n'aimais pas.

Jusqu'à maintenant j'ai beaucoup insisté sur la nature non sexuelle de mes premières attirances. Parce que les gens s'imaginent qu'être homosexuel c'est juste une question de désir physique, de jouissance, de perversité, en gros les homos aimeraient avant tout le sexe.

Mais ce n'est pas plus ou moins vrai que n'importe qui hétéro ou homo.
Nous connaissons aussi les attentes interminables, les ruptures, les coups de foudre, le romantisme, les passions, les amours inconditionnelles, la tendresse ou le simple fait de connaitre le paradis en serrant quelqu'un dans ses bras.

Nous connaissons aussi tous ces malaises de l'âme qui nous pousse un jour à ouvrir la porte d'une boutique ésotérique, de participer à un stage d'éveil de soi-même ou de chercher refuge dans une religion ou une spiritualité quelconque.

Nous aussi nous questionnons Dieu sur "pourquoi ?", certains se réconcilient, d'autres s'en vont.
Quel mal y a t-il à vouloir aimer aussi imparfaitement que nous sommes ?

J'avais 21 ans et j'ai bien rattrapé mon retard, et je me suis largement laissé balloter par cette société qui fait de la sexualité un éternel problème alors qu'au même moment elle en fait le produit phare de son modèle de consommation. Bien sur, tout cela en coulisse.

Je pourrais parler encore et encore.
Mais tout ce que je sais à travers ce témoignage ce que je ne serais pas ce que je suis maintenant si un jour la question de savoir qui j'étais ne c'était posée à travers l'homosexualité.

Aujourd'hui je veux me croire spirituel, parce qu'un jour il a fallu que je dépasse ce que je croyais être, ce qu'on m'avait dis que j'étais.
C'est mon chemin et vous en avez tous un différent.

Le mien est passé par l'homosexualité.

Je ne déteste pas les femmes, loin de là, au contraire je crois même avoir le privilège d'être l'ami proche de beaucoup d'entre elles parce qu'elles ne se sentent jamais menacées par moi.

Je n'aime pas tous les hommes, je suis comme vous, certains me parle plus que d'autres, mais dans tous les cas je respecte leur propre choix et évite de les déranger si ils ne sont pas réceptifs.

Je joue toujours aux jeux de guerre honte à moi, mais le paradoxe et que si comme beaucoup j'étais déjà sensible à la douleur des enfants, des femmes et des personnes âgées, je le suis aussi envers celle des hommes, tout cela résonne en moi comme l'empathie de pouvoir les aimer.

Un jour ma mère m'a demandé "ne peux tu pas changer, essayer ?".
Je lui ai répondu "maman! je peux être un bon acteur, mais souhaiterais-tu à une femme de vivre auprès d'un compagnon qu'elle ne pourra jamais saisir, un compagnon qui tournera son regard en secret vers des hommes, un compagnon qui ne l'aimera peut-être jamais à la hauteur de ce qu'elle espèrera ? ne serait-ce pas cruel de souhaiter une telle vie à une femme ?

A défaut d'avoir des enfants je suis le parrain de 2 charmants bambins, en toute connaissance de cause.

Au jour d'aujourd'hui je suis très loin d'avoir résolu la problématique de l'Amour et du sexe, loin de savoir ce que je veux.
Mais je crois que si c'était à refaire je ne changerais pas cette préférence sexuelle. J'ai trop aimé pour ne pas vouloir m'en souvenir.

A toi qui es peut-être homosexuel, n'ai pas peur de l'être, c'est ta vie pas celle des autres, et personne n'est dans la confidence de Dieu, pour te juger. Fais du mieux que tu peux, c'est déjà une belle façon de vivre

A vous qui n'êtes pas homosexuel, je dirais qu'importe, ce n'est pas sur ce critère limité que je souhaite vous connaitre. Merci d'avoir lu.
Et si jamais d'aventure cette question traverse votre vie, vos proches, ne vous faites pas de mal, ne leur faites pas de mal.

Nous avons peut-être tous un point commun celui d'avoir le parcours spirituel d'aimer du mieux que nous pouvons !

Loryan

_________________
     Chez Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 7:57

Bonjour,

j'ai déjà tout dit sur l'autre forum.

Ce sont ces propres expériences et il a surement des choses à comprendre et comme disait un membre de cette autre forum, chacun en nous a besoin , peut-être de passer par cette expérience parce qu'il fallait qu'on connaisse l'expérience afin de la comprendre .

De comprendre quoi ? j'en sais rien ! la vie tout bonnement . où quelque choses que nous n'avons pas encore perçu .

En tout cas si un de mes fils devait passer par là, je le comprendrai mais.... voilà y a un mais...
Revenir en haut Aller en bas
Françoise

avatar

Nombre de messages : 1808
Age : 58
Localisation : Modératrice
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 9:43

Ce que j'apprécie personnellement, c'est ce courage à raconter sa propre expérience.

Lorsque c'est dans l'intention de venir en aide à ceux qui restent dans l'ombre, à mes yeux ces écrits ont encore plus de poids. Car il faut bien l'avouer, ce sujet reste bien souvent encore tabou dans notre société.

Nous n'avons pas tous conscience de ce que certains peuvent vivre avant que les mots ne soient jetés au vu de tous.

Merci Loryan I love you

_________________
     Chez Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Loryan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 14:05

Du coup Shiva j'ai écris la suite

parce que je me suis dit que peut-être ... parce que voilà quoi j'ai vécu la réaction de mes parents Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 14:13

En fin de compte , je vous cache beaucoup de choses car j'ai déjà vécu ça mais auprés d'un proche qui nous a appris son homosexualité et cela a fait un gros choc à son père, mais nous avons toujours les mêmes rapport avec cet personne , cela n'a rien changé .
et moi-même j'ai eu des expériences homo quand j'avais une vingtaine d'année mais mon éducation a dit NON.

Et je ne regrette pas car j'ai rencontré un compagnon qui me va comme un gant et j'ai de beaux enfants.

C'est vrai que c'est pas évident à gérer des deux côtés en tant que parents et en tant qu'Homo.
Revenir en haut Aller en bas
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 14:14

Bonjour Loryan Very Happy

C'est admirable ce que tu viens d'écrire, je suis très fier de toi, et j'espère que d'autres personnes prendront ton chemin. Wink

Personnellement, à l'âge ou ma sexualité se développait, je n'étais ni pour les femmes, ni pour les hommes. Je croyais beaucoup plus à l'amour, un amour pure, peu importe la façon d'y parvenir. J'ai commencé avec une "femme", puis, je suis allé avec un homme qui m'attirait beaucoup par le calme de son esprit.
Puis, enfin de compte, je suis resté plus pour les femmes, c'est un choix !

Je suis marié, ma première femme est morte après notre divorce j'ai eu trois enfants d'elle, puis trois enfants de ma seconde, et toujours présente à mes yeux et à mon cœur.

J'ai toujours dit à ma femme, ainsi qu'à mes six enfants, que j'étais aussi bien attiré par un homme que par une femme. Tout dépendait de la conjoncture.

Il l'on d'ailleurs très bien accepter, j'aurais eu un enfants homosexuel, cela ne m'aurait pas déranger, car ce je désire avant tout, c'est que mes enfants vivent dans l'amour du cœur et des yeux.
Il faut dire, que peu de planète donne de l'importance aux sexes, et à la reproduction.

Je te souhaite une bonne journée Loyan Very Happy flower

Bisous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
Loryan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 14:34

Vous êtes surprenant

Voyez vous je ne pensais pas que des épisodes homosexuels traversaient la vie des gens ou alors plus rarement que je ne le pense à présent.

Peut-être la pression de la société incite t-elle à la prudence.

Mais pour moi on ne définit pas un être par rapport à ses préférences, peu importe le domaine finalement.
Je crois que la façon dont les êtres vivent leurs expériences est beaucoup plus parlante sur ce qu'ils sont, même si ça ne les définis toujours pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 14:56

Coucou Loryan Very Happy

tu as écris :

Mais pour moi on ne définit pas un être par rapport à ses préférences, peu importe le domaine finalement.
Je crois que la façon dont les êtres vivent leurs expériences est beaucoup plus parlante sur ce qu'ils sont, même si ça ne les définis toujours pas Very Happy


Peux-tu mieux me l'expliquer, car je ne comprend pas bien le but de "définir"
dans la phrase que tu mets scratch

Tu sais, je comprend vite, mais il faut m'expliquer longtemps ! Very Happy drunken Very Happy

bisous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
Loryan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 15:13

Je voulais juste dire par là qu'on cherche souvent trop à résumer un être par quelques unes des caractéristiques que l'on perçoit de lui.
Son corps, sa façon de penser, ses préférences, ou tout simplement ce qu'on aime ou pas chez lui.

Ce qui est forcément faux, mais il faut avouer que c'est pas facile de percevoir correctement un être, il y a tellement de choses visibles et invisibles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Ven 6 Nov 2009 - 15:52

Merci Loryan, je comprend mieux. Pour arriver à le comprendre, il faudrait être cette personne, et encore !! Si cette personne se connait elle-même ?

bisous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
gill

avatar

Nombre de messages : 977
Age : 53
Localisation : var
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Sam 7 Nov 2009 - 16:07

oui Guy c'est le principale prb , se connaitre !
voilà l'explication de Lobsang Rampa qui est finalement très simple comme il a toujours voulu le faire Very Happy
j'ai scanné son livre : "pour entretenir la flamme" désolé pour la qualité ,
je remet le lien de Jacques Fortier:
http://www.jacquesfortier.com/RAMPA/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gill

avatar

Nombre de messages : 977
Age : 53
Localisation : var
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Sam 7 Nov 2009 - 16:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gill

avatar

Nombre de messages : 977
Age : 53
Localisation : var
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Sam 7 Nov 2009 - 16:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gill

avatar

Nombre de messages : 977
Age : 53
Localisation : var
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Sam 7 Nov 2009 - 16:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Françoise

avatar

Nombre de messages : 1808
Age : 58
Localisation : Modératrice
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Sam 7 Nov 2009 - 19:18

Hum ! ben finalement, j'adhère pas à cette hypothèse No

En tous cas, Merci pour ton travail Gilles I love you I love you

_________________
     Chez Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Sam 7 Nov 2009 - 20:44

Bonsoir Gilles Very Happy

Je te remercie de t'avoir donner ce temps, pour nous donner ces pages à lire.

J'en suis d'autant plus heureux, parce que l'idée que je me faisais de Rampa, sans le connaitre.

ces écris son très dur, je pense que cet homme est encore sur un niveau terrestre encore bien ancré.

Sa souplesse serait d'autant plus riche, s'il ne voyait pas, dans tous ses mots, une part de matérialisme.

Là, je n'ai pas trop le temps d'en parler, parce que j'ai d'autres messages à voir, mais rappel moi de temps en temps ce que je suis entrain de t'écrire, afin que je donne plus de détail.

gros bisous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
Loryan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 12:52

J'ai lu cette hypothèse.
Bon je ne te cache pas que je n'y adhère pas vraiment même si je suis reconnaissant à cet écrivain de contribuer à limiter la violence et l'intolérance associée.

Cependant je pense qu'il a une vision de l'homosexualité, trop médicale et restreinte à des cas dit "pathologique"

Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il y a des cas d'homosexualité associé à une "erreur" d'aiguillage, c'est à dire dire des âmes polarisées féminines ou masculines dans des corps polarisés inversement.
Rien de plus terrible que de se sentir femme dans un corps d'homme et inversement.

Il y aussi des cas "biologiques", c'est à ,dire des dérèglements hormonaux ou physique quelconque qui font que l'être est complètement désorienté dans ses repères sexuels.

Il existe aussi de rares cas de pseudo androgynie, ou de complication chromosomiques qui font par exemple des femmes avec des capacités physique d'hommes ( pas mal de cas en sport)


Mais le problème c'est que dans le langage courant le mot "homosexuel" est un sac fourre tout, dans lequel on a rangé tout ce qui rapport avec un décalage sexuel avec le concept homme+femme = couple reproducteur.

D'un point de vue simplement animal, tous les mâles et toutes les femelles ne sont pas reproducteurs. Selon les espèces de mammifère il y a des dominants qui sont les seuls à être autorisés à se reproduire.
Ainsi on observe dans le monde animal des cas "d'homosexualité" parmi les non dominant/reproducteur.
Mais les humains ?
Ils ont un code plus complexe, mais des études montrent que par exemple les femmes sont plus sensibles aux voix graves qu'elles interprètent inconsciemment comme une meilleur virilité. Les hommes et les femmes "chassent" selon des critères variés mais certains hommes et certaines femmes sont considérés comme de "meilleurs" reproducteurs.
Il suffit d'observer notre société pour voir qu'on est loin de grandes morales, et que les pratiques eugéniques sont loin d'être oubliée.
Posez avec humour la simple question sur la reproduction des handicapés, et vous serez vite confronté à quelque chose ou vous souhaiterez peut-être que ce ne soit que de l'humour.
De ce point de vue il ne serait donc pas illogique de considérer qu'inconsciemment les homosexuels soient des "handicapés reproducteurs", et c'est ce que m'inspire le ton complaisant de l'auteur de ce livre.

Soigner les homosexuels à base d'hormones, ou je ne sais quoi ne pourra être utile éventuellement qu'aux réels cas d'origine physiologique.

Mais ça ne soignera pas toutes la dimension qui fait la complexité de l'être. Au contraire ça les fera souffrir encore plus, car cela accentuera le malaise.

L'erreur c'est de croire que l'homosexualité est à 90% d'origine biologique, car la réalité serait plutôt de 10%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 14:04

Bonjour à tous Very Happy

Bonjour Loryan, il est vrai que pour moi, la première démarche ce passe avant la naissance, que l'être de lumière est bien conscient de ce qu'il entreprend.

Je pense, que beaucoup d'humain, sont foncièrement hypocrite, même sans le savoir.
La part d'intelligence et de normalité, voir même de moralité, est fondée sur une norme, et que cette norme est fondée sur une majorité de gens, pensant comme ceci ou comme cela.

La "soi-disant" intelligence de l'homme, est placée à l'endroit où il là désire la mieux, et à l'endroit ou cela ne fera pas de vague, qui dérangerait son petit quotidien.

Si l'on répugne les homosexuels, alors il faut faire de même pour les noirs ? Pour les Juifs, Pour les Asiatiques Pour les handicapée ???

Bref, le monde est fait, pour sa diversité de l'homme et de la femme, du mâle et de la femelle. Cette diversité est de plus en plus en vue, grâce aux médias.

Sur d'autre planète, cela existe aussi ! Et pourtant, il n'y a aucun débat la-dessus car tout est simple.

Gros bisous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
gill

avatar

Nombre de messages : 977
Age : 53
Localisation : var
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 14:12

d'accord avec toi Loryan Very Happy
concernant Rampa je précise juste que je connais des personnes hautement spirituelles qui apportent leur crédit à ses livres , reste ensuite la façon de reçevoir et d'apréhender les sujets par rapport à ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir ,
par ex avec Françoise je me suis aperçu qu'il me semblait être en désaccord avec elle mais au lieu de me buter sur mes positions j'ai continué à discuter avec elle et finalement je me suis apperçu que j'étais d'accord avec elle simplement parcqu'elle a une manière différente de la mienne d'exprimer les choses Wink
je pense pas qu'on règlera une fois pour toute ici le problème homosexuel , on est d'accord sur la polarité , personnellement assi à côté d'un homme me donne une répulsion , par contre à côté d'une femme je sens une attirance , à l'adolescence s'il a un doute il peut utiliser cette méthode et se sentir mieux dans sa peau ,
pour les sportives féminines c'est bien connu qu'elle prennent des doses massives de testostérone avec des compliquations au départ mais c'est pas forcé !
l'important c'est ce que tu penses toi et pas les autres , connais-tu qqun sur terre qui n'ait pas un prb ? physique , matériel , familiale , de santé etc etc ... comment explique tu que des gens qui combinent tous ces problèmes soient heureux et que d'autres , par ex comme dit Linda tel ou tel actrice au sommet de sa gloire qui se suicide ?? scratch
dans ce forum et la plupart des forums de spiritualité nous apprenons un peu toujours les mêmes choses : la tolérence la compassion l'amour (ça devient parfois un peu lassant et on ne sait plus de quoi parler Wink ) mais quand on voit tout ça comme un but et le plus grand but de notre vie que tout fini par revenir à ces forces absolues nous voyons que beaucoup de choses sont sur terre veulent nous en éloigner et nous revenons vers notre but , notre chemin et bienvenue à toi Loryan sur notre chemin cheers I love you cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 14:29

guy a écrit:
Bonjour à tous Very Happy

Bonjour Loryan, il est vrai que pour moi, la première démarche ce passe avant la naissance, que l'être de lumière est bien conscient de ce qu'il entreprend.

Je pense, que beaucoup d'humain, sont foncièrement hypocrite, même sans le savoir.
La part d'intelligence et de normalité, voir même de moralité, est fondée sur une norme, et que cette norme est fondée sur une majorité de gens, pensant comme ceci ou comme cela.

La "soi-disant" intelligence de l'homme, est placée à l'endroit où il là désire la mieux, et à l'endroit ou cela ne fera pas de vague, qui dérangerait son petit quotidien.

Si l'on répugne les homosexuels, alors il faut faire de même pour les noirs ? Pour les Juifs, Pour les Asiatiques Pour les handicapée ???

Bref, le monde est fait, pour sa diversité de l'homme et de la femme, du mâle et de la femelle. Cette diversité est de plus en plus en vue, grâce aux médias.

Sur d'autre planète, cela existe aussi ! Et pourtant, il n'y a aucun débat la-dessus car tout est simple.

Gros bisous I love you I love you

guy sunny

bonjour,

Parce que sur terre, le jugement est ROI
Revenir en haut Aller en bas
Françoise

avatar

Nombre de messages : 1808
Age : 58
Localisation : Modératrice
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 14:49

Dans tout ce qui a été dit plus haut, il me semble bien que ce que nous démontrons là, c'est l'ouverture, l'oxygène qu'apportent ces écrits, en montrant bien que l'homosexualité masculine, comme toute sexualité humaine, est capable d'évoluer et de nous faire évoluer.

Ce n'est pas facile, cela demande une grande douceur, compréhension, acceptation de soi, une grande démarche d'humilité que de vouloir comprendre "l'autre", d'autant plus difficile à vivre que la volonté est faible à réellement vouloir comprendre. Mais, ces transmutations sont plus importantes qu'il n'y paraît à mon sens.

Personnellement, j'ai le sentiment d'une androgynie mise à nu qui pourrait bien nous amener à réfléchir tout simplement à une certaine homo-normalité. Pour ne pas philosopher, cette situation me fait penser d'ailleurs à un souhait de Nietsche au siècle dernier, se posant la question de savoir s'il ne faudrait pas tout réinventer, ou redéfinir ?

Car si aujourd'hui tout a changé, s'il y a reconnaissance, non généralisée certes, mais tout du moins effective de l'homosexualité ; forcément conséquences il y a …. C'est l'humanité entière qui doit se poser la question, ne faudrait-il pas se re-définir aujourd'hui ?


Bisessssssssss à tous I love you I love you I love you

_________________
     Chez Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Loryan



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 16:06

Pour être honnête la question homosexuelle ou tout ce qui s'y rapporte ne constitue pas la première préoccupation de ma vie actuelle.
J'ai la chance de vivre dans un pays, une ville, une époque ou ma vie de chaque jour n'est pas entravée.
J'ai la chance aussi d'avoir un physique passe partout, on ne me juge donc pas facilement.

En ce qui me concerne j'ai fais le choix de me servir de ce chemin hors norme qu'est l'homosexualité pour apprendre.

Prenons le cas de la guerre. Je suis un garçon les jeux de combat et la guerre je le sens en moi comme un instinct. Je ne connais pas ce qui se passe dans la tête des autres hommes, mais je suis profondément touché par la mort des soldats, parce que je les identifie à des gens que j'aurais pu aimer potentiellement. Ce qui fait que maintenant je suis sensible à la totalité de la variété humaine. Je compatis pour hommes, femmes, enfants, vieillards. L'homosexualité à donc d'une certaine façon inhibé mon penchant au combat une fois le résultat connu.

J'ai eu au cours de mes expérience l'occasion de rencontrer, des arabes, des noirs, des asiatiques, des musulmans, des catholiques, des bouddhistes, des sourds, des malades du sida, des gens victimes d'anomalies physiques
C'est un joli paradoxe que de rencontrer des minorités elles même soumise à des doubles ou triples intolérance comme une de mes meilleurs amis gay arabe et musulman.
Je pense que sans mon homosexualité je n'aurais pas eu l'opportunité de travailler sur mes penchant à l'intolérance, de rencontrer tant de gens différents et les voir vivre dans leur chemin "hors norme".

Que dire de toutes ces femmes qui avaient besoin de parler de leur problème de couple, de leur statut de fille mère ou de leur avortement.
Cette amie qui avait dessiné un tableau et que tout à coup je lisais comme la perte d'un enfant.
Aurait-elle pu dire un homme qu'un matin elle est partie toute seule à l'hopital pour se faire avorter parce que le père de son enfant était aux abonnés absent et qu'elle se sentait incapable d'assurer un enfant seule.
Elle en souffrait terriblement, je ne sais pas si un homme même moi peu comprendre le rapport d'une femme à l'enfant, même si elle décide de ne pas le mettre au monde.
Mon statut d'homosexuel me permet bien des choses, et je vous le dis messieurs, les femmes ont un grand besoin de parler avec les hommes mais elles souffrent trop souvent du manque d'approche "yin" chez les hommes.

Je m'égare car je parle trop, mais je suis intimement persuadé que mon homosexualité à ouvert ma conscience dans cette vie.
Intimement persuadé que mon âme avait besoin d'avoir une approche yin de la vie dans un cadre yang. Mon coté yang n'était pas assez doux, il manquait de yin.
Voilà comment je résumerais la chose.

Certains pense que se conforter dans l'homosexualité c'est fuir ses responsabilités et refuser d'agir sur soi pour se recadrer dans un chemin plus conforme.
Mais qu'est-ce que la normalité ?
Le but de la vie est-il de se cloner constamment à la "norme" ambiante ?
Je suis bien plus persuadé que notre évolution se joue au contraire sur nos différences, relation bien plus dynamique.

Mon chemin d'aujourd'hui est bien plus basé sur la compréhension de l'amour intime et de l'amour altruiste. L'homosexualité n'y joue qu'un rôle de catalyseur en me confrontant à mes désirs et à moi même. Et c'est devenu pour moi désormais un choix de vie.

Si je devais choisir autre chose je perdrais sans doute le temps qui m'a été donné dans cette vie.
Quand on doit aller d'un point A à un point B chacun d'entre nous à 2 choix
- attendre d'avoir le bon véhicule pour partir en toute sécurité
- partir avec le véhicule dont on dispose et advienne que pourra.

J'ai choisi le 2ème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Lun 9 Nov 2009 - 16:39

Bonjour Shiva Very Happy

Oui, tu as entièrement raison, sur terre, le jugement est roi !
cela se voit tous les jours, dans n'importe quel endroit.

Jugement sur les personnes, mais jugements aussi sur du matériel tel que maison, téléviseur, cafetière, four,etc... je te donne une petite fourchette d'éléments à juger, mais cela va encore pour beaucoup d'autre chose.

Ce que l'on fais, juste pour donner son avis, est souvent un jugement !

"ne prend pas cette voiture, la concession a eu des problèmes c'est une ami qui me l'a dit, par ce que sa sœur avait acheter cette marque là!"

"Chez un traiteur de grande surface ou magasin de ville, tu sais l'autre jour, j'ai ma mère qui me racontait, que le mari d'une copine qui était venue ici, il avait eu une intoxication, parce que le plat ne devait pas être tout à fait frais, alors moi, à ta place ..."

Au tribunal, encore mieux !! une personne peux passer pour un ange suivant ce que les médias et son avocat disent sur lui, et tu es surement en accord avec eux,
"car après ce qu'il a fait, moi, je le gracierais car cela doit être une personne bien !"


Ou bien, cette même personne, peux passer pour le diable en personne voir même pire ! suivant ce que les médias et avocats disent sur lui, et tu seras surement en accord avec eux,
"ahh si moi j'étais à la place du juge, je lui donnerais à perpétuité à ce monstre, ,comment peut-on faire des choses comme ils le disent ?? Dommage que la peine de mort soit abolie !!"

Le jugement est partout,
" regarde les chaussures qu'elle a, elle ne vont pas avec ce quelle porte, ou bien c'est un personne avec des pieds pareil, ne devrait pas venir dans notre cartier !"

Le jugement est ancré bien profondément dans l'inconscient des personnes!

J'en ai eu souvent la preuve, par les médias de télévision, qui te font dire ce que tu n'as pas dit, juste en faisant des montage et des recoupements,les journaux, qui te prennent en photos, et disent ensuite le contraire de ce que tu étais venu faire dans un endroit ?

Les juges, qui te condamne pour une histoire de circulation, sur la simple déposition d'un agent !

Là, sincèrement, je pourrais en écrire jusqu'à demain Very Happy Very Happy Very Happy

bon, gros bisous à tous, car il faut qu'il y ai une fin !! Very Happy Suspect Wink I love you I love you I love you

J'allais oublié en me relisant...gros bisous Loryan (lol)

guy sunny

et tout cela, raconté dans un calme olympique cheers Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
GERARDMENVUSSA

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 65
Localisation : VIETNAM
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Dim 16 Jan 2011 - 3:17

Je ne vois pas du tout le rapport qu'il peut y avoir entre l'homosexualité, ou l'hétérosexualité, (qui ne sont que deux tendances "animales" que les humains copient aux bêtes qui, elles-aussi, peuvent être, dans leurs accouplements, autant "homosexuelles", qu'"hétérosexuelles" !)... Avec la Spiritualité, qui est un Don de Dieu, un état Surnaturel, , une Grâce qui fait partie de notre vie Intèrieure, et qui, de ce fait, n'a absolument rien à voir avec les tendances homosexuelles ou non, avec la bestialité, etc ?!

... Pourquoi mélanger "le Divin" avec la "bestialité" ??? La Beauté avec la laideur ? L'intelligence... Avec son contraire ???

En un mot comme en cent : Je ne parviens pas du tout à m'expliquer ce que cette anomalie qu'est "l'homosexualité, et les "accouplements contre-nature" qui s'y rapportent automatiquement... Viennent faire ici, dans une rubrique dite "de Spiritualité ?!

... Je pense qu'il doit bien y avoir d'autres rubriques, ou d'autres forums... "Spécialisés", pour ça ?!



Bonjour, Geradmenvussa Very Happy

Personnellement, je trouve qu'il n'y a aucune différence entre les deux.
Il ne faut pas oublier que lorsque nous ne sommes pas humains, nous sommes asexués, nous sommes à la fois, masculin et féminin, ces deux facultés qui font des êtres de lumière d’exception, car nous possédons les meilleurs qualité des deux.

Il ne faut pas oublié que nous ne sommes que des animaux, avec une certaine particularité tout de même, c'est que nous ne sommes que le groupe animal, qui s’entre-tue, et qui détruit la main qui nous fait vivre.

J'ai pu remarquer, à plusieurs reprises, qu'il pouvait y avoir plus d'amour entre deux personnes du même sexe, qu'entre un homme et une femme.

Le sujet de l'homosexualité entre homme ou femme, est tout à fait digne d'entrer dans le sujet de la spiritualité, car il comporte tous les paramètres.

Amour, attention, compassion, humilité, sagesse, etc...

Personnellement, je suis autant homme que femme. Il n'est pas une question de contre nature, puisqu'il s'agit d'amour véritable, qu'il s'agit de ce donner l'un à l'autre sans rien attendre en retour.

Cette ""anomalie"" que tu dis, peu être un choix de l'être de lumière avaht de prendre naissance, afin afin de parvenir à atteindre le contrat qui est de ce rapprocher de l'originel.

Tu écris :

... Pourquoi mélanger "le Divin" avec la "bestialité" ??? La Beauté avec la laideur ? L'intelligence... Avec son contraire ???

Aucun mélange y est fait !!
Cela peut venir de naissance, tout comme moi avec mes maladies génétiques, et tant q'autres personnes.
Ou bien cela peut venir par traumatisme

Mais...ne jugeons pas, afin de ne pas être jugé.

Je pense, spirituellement, que le principal est que deux personnes s'aiment d'un grand amour, et que les paroles discriminatoire que l'on peut entendre, n'entache pas l'amour que ces couples se donnent.


Je te souhaite une excellente journée, Geradmenvuqqa, et si tu le permet, je t'embrasse bien fort. I love you I love you I love you I love you

Bonne journée à tous et toutes également flower Wink


teckaël sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   Dim 16 Jan 2011 - 7:58

Mais je n'y comprend plus rien !
Gérard est teckaêl ?

je deviens folle peut-être ?
éclairez moi svp merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: spiritualité et homosexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
spiritualité et homosexualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Dictionnaire de Spiritualité Oeuvre monumentale
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI
» spiritualité
» Je vais vivre ma spiritualité
» Personnalité et spiritualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
source, spiritualité, social :: Chemins Spirituels :: Spiritualité-
Sauter vers: