source, spiritualité, social

spiritualité et vie sociale
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Placement d'enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise

avatar

Nombre de messages : 1808
Age : 58
Localisation : Modératrice
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Placement d''enfants   Jeu 14 Mai 2009 - 12:03

sunny sunny sunny

Dans le milieu où je travaille depuis plus de 30 ans, on a tendance à placer les enfants de plus en plus souvent dans des familles d'accueil ou familles relais et, quelque part au fond de moi je commence à en avoir sérieusement marre car tout y est prétexte (violence, tabagisme, alcoolisme, insécurité, livré à soi-même…).

Bien évidemment ce sont des mineurs, et en droit français de protection de l’enfance, le jeune mineur n'est pas considéré comme un citoyen à part entière. Et si le juge, lors des audiences, donne la parole aux enfants, il est fort rare que celle-ci soit prise en considération lorsqu’elle s’oppose aux avis des enquêteurs sociaux et responsables de l’Aide sociale à l’enfance.

Ainsi, j'ai été amenée dernièrement, à saisir encore un "rapport de situation" d’une mineure de 10 ans placée depuis l’âge de 4 ans qui, contre l’avis des instances, souhaite retourner vivre en compagnie de ses parents, et qui mentionne : qu’" il est important de lui rappeler sa place de petite fille et que les histoires des grands ne la regardent pas".

Pourtant, fréquemment j'ai pu constater les effets nocifs des contradictions entre les souhaits des intéressés (enfants / éducateurs) et de l’instance qui décide soi-disant "dans l’intérêt de l’enfant".

A la moindre place que j'ai dans ce domaine, bien évidemment j'ai beau dire ce que j'en pense… jamais on ne m'écoute… pas assez professionnelle comme ils disent (je n'suis que secrétaire).

Je pense sincèrement que l’action éducative judiciaire censée agir "dans l’intérêt des enfants", peut parfois contribuer à aggraver leurs difficultés. Notamment parce que les acteurs institutionnels restent aveugles aux conséquences de leur action sur la dynamique des liens familiaux. Et puis, comment faisait-on nous, il n'y a encore que quelques années, a notre génération par exemple …

Qu'en pensez-vous de tout ça ?

En connaissez-vous vous-même, des enfants placés ?

Que feriez-vous à ma place (alerter?) ?


sunny Françoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Blanche

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 44
Localisation : Charente
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: enfants placés   Dim 24 Mai 2009 - 14:45

J'ai connu des copines qui sont des enfants placés. En fait, j'étais pensionnaire à l'école pour sourds. Certaines de mes copines m'ont raconté que leurs parents les ont abandonnés quand ils ont appris que l'enfant est sourd. Ces filles vivent entre le pensionnat et la DASS, puis des fois dans les familles d'accueil. L'une d'elle m'a parlé davantage : elle en veux à des parents adoptifs de l'avoir séparé des vrais parents. Ses parents biologiques, elle sait qui ils sont, mais qu'ils ne veulent pas le connaitre ni reconnaitre, car ils n'ont pas supporté qu'elle soit sourde. C'st ainsi que j'ai appris que ça existe des parents qui abandonnent l'enfant juste parce que le bébé est handicapé ! Je trouve cela terrible. encore plus quand je sais qu'il y a des femmes enceintes qui avortent le bébé juste parce qu'ils portent un handicap pas forcément lourd, mais tout à fait viable, comme la trisonomie ! Ma demi soeur ainée m'a dit, il y a très longtemps, "Si le bébé que je porte est sourd, je l'avorterai ! Parce que toi, tu es malheureuse ! C'est mieux que d'abandonner l'enfant !" Heureusement qu'elle a mis au monde sa fille sans savoir qu'elle...est sourde profonde comme moi ! Heureusement qu'elle ne l'abandonne jamais, le lien maternel étant crée et fortement établi, ouf ! et qu'elle a compris que sa fille est très épanouie ! Elle a compris sur le tard que ce n'est pas à cause du handicap qu'on est malheureux, mais à cause des difficultés de la vie.
C'est pour cela que je trouve un peu con les diagnostics pour detecter des handicaps ou maladies de l'enfant lors des grossesses ! Je disais souvent "L'enfant peut être sain, et un jour, à 15 ans, tchac, accient de moto, il devient handicapé liourd ! Faut il l'abandonner pour éviter d'affronter cette idée ?" Je pense aussi "Si on abandonne l'enfant, c'est surement avant tout à cause de la societé entière qui n'a pas su écouter et soutenir la famille de l'enfant, notament la mère et le père !"
Il y a beaucoup de films et livres qui racontent des enfants placés. J'aime beaucoup le téléfilm "Famille d'accueil " à la télé !
Je pense que le placement d'enfant se passerait bien si on accorde à l'enfant (qui sera placé) le droit d'être écouté et exprimé. Mais c'est un gros problème quand l'enfant en question est très jeune, ou handicapé, comme en l'occurence un enfant sourd, qui ne peut s'exprimer que très tard ! Je pense que ça a baucoup progressé en France, mais il y a encore beaucoup de choses à éméliorer ! Exactement comme les psy, les pédiatrs etc...ainsi que les places qu'on accorde aux familles. avant, c'était l'avis du père qui prévalait sur tous les autres membres de familles. aujourd'hui, ce sont les deux parents qui prévalent sur tous. Depuis peu, on tient compte des grands parents...Mais l'enfant placé ? L'écoute on vraiment ? difficile en effet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Placement d'enfants   Lun 25 Mai 2009 - 4:39

Bonjour à tous, bonjour Blanche Very Happy

C'est vrai que le placement d'enfants doit être très dur. Pour l'enfant, comme pour les parents certaine fois.

Je n'ai jamais connu ce problème, mais j'ai beaucoup vu des enfants placés, pour handicape, ou autres problèmes familiaux.

Ce que je trouve le plus triste en cela, c'est que l'enfant n'a pas le droit à l'amour que des adultes pourraient lui donner.
Combien de fois j'ai vu des enfants placés dans des famille pleine d'amour et d'attention pour lui ou elle ! des enfants qui ce sentaient vraiment bien.

Puis, un jour, la DASS les séparent de ses parents d'accueil, sous prétexte qu'il ne faut pas que ses enfants s'attachent e trop aux adultes d'accueil, et vis vers ça.

Ses enfants, petits ou grands, ont droit exactement comme tous, peut-être même plus à l'amour et l'attention d'une famille unie. car pour ses enfants coupés de leur racines, je trouve important qu'ils conservent un bonne équilibre social, familiale, d'amour et de plaisir.

Bonne journée à vous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
Blanche

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 44
Localisation : Charente
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: oui   Lun 25 Mai 2009 - 10:35

Citation :
Puis, un jour, la DASS les séparent de ses parents d'accueil, sous prétexte qu'il ne faut pas que ses enfants s'attachent e trop aux adultes d'accueil, et vis vers ça.

Oui, c'est vrai ça ! Et je trouve cela monstrueuement scandaleux ! au nom de quel droit les DASS ont ils décidés que les enfants ne doivent s'atacher à êtres aimants ? Mais ils sont fous les adultes ! Je trouve cela très grave, quasiment criminel que d'interdire aux enfants d'avoir des liens d'attaches, d'affection, tout comme d'interdire aux adultes (famille d'accueil) d'aimer les enfants placés chez eux. si on me faisait ça, j'aurais mille fois souhaité être morte en esprit dans le corps vivant plutot que de subir ces interdictions à l'amour affective ! Mais bon, je n'ai jamais connu l'abandon et le placement....Dieu merci...Je me demande bien comment font les enfants placés pour trouver juste un peu de sens de la vie, quand les balises "attachements" sont privés dès leur enfance ? brrr ! J'espère beaucoup qu'ils y trouvent à travers des anges ou esprits, car les adultes ne pourront pas alors empêcher aux anges de venir aimer et soutenir ces enfants ! Tant mieux que les humains sur terre ne peuvent aucunement agir / interdire sur les anges !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teckaël
Admin
avatar

Nombre de messages : 4291
Age : 60
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Placement d'enfants   Lun 25 Mai 2009 - 10:46

Tu as entièrement raison Blanche, c'est pour cette raison, que des enfants devenus adulte, ne peuvent donner d'amour à une femme ou à un enfant, car il n'ont jamais connu cet équilibre.

Comme tu le dit aussi, heureusement que les anges et guides sont parmi nous pour leur donner de l'amour I love you Cela sauve une partie d'entre eux.

Bisous I love you I love you

guy sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritualite.forum2discussion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Placement d'enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Placement d'enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention aux organismes de placement départementaux pour enfants
» La phobie scolaire: phobie sociale des enfants (2/3 des cas)
» [Formes d'écu] Les Blasons d'enfants.
» Prières pour les enfants à naître
» Comment dois-je enseigner le Bouddhisme à mes enfants?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
source, spiritualité, social :: ANNONCE :: Annonce-
Sauter vers: