source, spiritualité, social

spiritualité et vie sociale
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MEDITATION, RELAXATION,& YOGA: CHAPITRES 6 et 7.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GERARDMENVUSSA

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 65
Localisation : VIETNAM
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: MEDITATION, RELAXATION,& YOGA: CHAPITRES 6 et 7.   Mar 26 Avr 2011 - 11:36

« Soyez une lumière pour vous-même et une lampe sur le chemin des autres. »

, à toutes et à tous!

Souvenons-nous que la Méditation est notre "patrimoine" Spirituel! Elle est notre Bien le plus précieux!!!
... Car nous sommes toutes et tous sur terre, pendant notre vie si courte et si rapide: Pour "apprendre"; apprendre qui nous sommes, ce que nous sommes... En sachant ce que nous ne sommes pas; c'est à dire, à tout ce à quoi nous nous identifions à tort.
... Ne pas le savoir: C'est continuer à vivre dans les ténèbres de l'Ignorance; le savoir, c'est entrer de "plain-pied" dans la Lumière sans fin de la Connaissance!
La Méditation et la Prière sont les deux seuls et uniques moyens qui peuvent nous amener, "comme par la main", à cette Connaissance Suprême qui ne peut être atteinte, égalée ou dépassée par aucune autre connaissance; elle est la Connaissance qu'il est un devoir formel pour tout être humain de découvrir, et de vivre toute sa vie durant!
... Imprégnons-nous donc profondément des préceptes "élémentaires", nécessaires à une Méditation Authentique et réussie!
Grâce à l'habitude de la Méditation, nous ne confondons plus l'irréel avec le Réel; le faux avec le vrai; l'illusion avec la Vérité; ce qui n'est pas avec ce qui est... Les ténèbres avec la Lumière!

"On n’est jamais vraiment perdant tant que l’on persévère!"

Voici donc les 6ème, et 7ème CHAPITRE :

Sixième CHAPITRE

Beaucoup de gens ont tendance à s'identifier complètement à l'objet qu'ils perçoivent.
Par exemple, on voit un beau coucher de soleil.
Toute notre attention est investie dans le coucher de soleil, au point que nous oublions complètement notre identité.
Nous oublions que nous faisons l'expérience du spectacle. Comment donc pouvons-nous éprouver la joie qu'il procure ? L'individu, « le sujet » ; celui qui fait l'expérience, oublie sa propre nature qui est éclipsée par l'objet perçu.
La conscience s'est identifiée à l'objet, à l'exclusion du sujet lui-même.
Vous, qui lisez ces mots… Êtes-vous conscient du fait qu'en ce moment, vous faites l'expérience de ces mots, ou bien vous êtes-vous complètement identifié à ces mots ?
… La situation idéale est de faire l'expérience du coucher de soleil, ou de tout autre objet, sans pour autant perdre la conscience du Soi, en vivant l'expérience objective du sujet qui perçoit. Ainsi le « ressenti spirituel » de l'expérience se trouve-t-il renforcé.

Le Soi, (ou Âme), fait alors consciemment l'expérience de l'objet. La félicité du Soi peut se manifester en réponse à l'expérience objective. Auparavant, la nature du Soi était éclipsée par l'expérience de l'objet ; maintenant elle peut briller dans toute sa splendeur originelle.
Ceci devrait s'appliquer à toute notre existence matérielle.
Nous devrions faire l'expérience du monde concret, comme partie intégrante de la vie ; mais en « jetant » notre vie intérieure dans la balance.
Ce sera le moyen de mieux vivre sur le plan matériel.

Actuellement nous vivons, pour la plupart, une existence totalement tournée vers le dehors.
Notre ignorance nous ferme à l'océan de félicité qui se trouve aux tréfonds de nous !
L'un des buts de la méditation est de retirer notre conscience des contingences du dehors, ne serait-ce qu'un instant, pour la diriger vers le dedans ; puis, ayant un aperçu de la vie intérieure, d'arriver à relier la vie extérieure, et la vie intérieure ensemble.
Ce contact a beau exister en permanence, nous ne le percevons pratiquement jamais.
Méditer nous rend à même de le percevoir ; nous procure la Joie et la Paix ; et nous éveille à l'importance vitale de l'expérience subjective, « à l'être profond qui fait notre vraie noblesse ! » La méditation est notre legs à tous. C'est quelque chose qu'il est en notre pouvoir, et de notre devoir, d'expérimenter spontanément.

Cependant, notre mode de vie nous en détourne.
Nous sommes toujours anxieux, parce que nous croyons que les choses nous sont nécessaires ; même si elles sont contraires à notre nature. Il y a conflit permanent entre « ce qui est » ; et « ce que nous voulons ».
Nous voulons toujours « devenir » quelque chose… Au lieu de nous contenter « d'être », tout simplement !
Si seulement nous pouvions faire coïncider ce que nous sommes, avec ce que nous désirons, alors la méditation se ferait automatiquement !

Nos connaissances sont en majorité d'ordre intellectuel. Elles proviennent de la partie rationnelle de notre mental.
A vrai dire, s'il s'agit d'une forme relative de connaissance ; ce n'est pas LA connaissance véritable. Ce n'est qu'un « champ limité de faits », et de « chiffres », dont nous déduisons des théories, des concepts, des relations avec notre environnement.
Le raisonnement, qu'il soit scientifique, technologique, philosophique ou autre, vient du mental rationnel.
La méprise naît de ce que nous nous apercevons qu'une telle connaissance est continuellement démentie, au fur et à mesure que des lumières nouvelles sont apportés sur le sujet. Prenons un exemple en physique: Newton a proposé la théorie de la gravitation qui fut acceptée comme vérité absolue.
Pourtant, quelques siècles plus tard, Einstein démontrait, dans sa théorie, que la pesanteur n'existe pas en tant que telle ! Bien sûr, cela n'est pas seulement vrai des connaissances scientifiques, mais de n'importe quelle spéculation intellectuelle !
Toute conclusion à laquelle nous arrivons par le mental rationnel, risque d'être remise en question à la lumière d'une nouvelle information.

Nous pouvons aussi atteindre à la connaissance, par le biais du sentiment ou de l'émotion.
On peut ressentir mentalement la véracité d'une idée ; de même qu’on peut sentir émotionnellement, que quelque chose est vrai.
… Bien des personnes confondent ce type de connaissance avec la connaissance intuitive l

Au-delà de la connaissance émotionnelle et intellectuelle, il existe un autre type de connaissance, qui survient dans les états de méditation, et qui constitue la forme la plus réelle de la connaissance. C'est la connaissance intuitive qui appréhende la totalité d'une Situation.
Contrairement à la connaissance rationnelle, qui tente de construire une image complète du tout, à partir des détails : «L'intuition englobe le tout directement ». Elle participe de l'aspect « supra-conscient » du mental, qui d'habitude nous échappe.
Ce type de connaissance ne dépend ni de l'intellect, ni des émotions, qui ont tendance à « colorer », ou à « pervertir » la forme vraie des éléments du réel.
La méditation ne dépend pas des projections personnelles.
S'il en était ainsi, on ne parlerait pas de la méditation.
Pendant la méditation, un "pont" est jeté entre les zones supérieures du mental, associées à ce qu'on appelle « l'expansion de la conscience », ou « supra conscient » ; et le champ de conscience lié à l'état de veille.
Par l'effet de ce lien, celui qui médite perçoit d'autres vibrations mentales.
Ces vibrations subtiles existent en permanence, mais elles ne sont pas perçues, si ce n'est parfois - en de rares moments - sous forme d'éclairs intuitifs, d'inspiration, d'illumination créatrice. En général, nous ne captons pas ces vibrations, ces vérités, cette connaissance supérieure : Parce que notre mental n'est ni purifié, ni libéré de ses complexes. Ces hautes formes de connaissance, ces vibrations élevées, dévoilent mieux que tout, la cause sous-jacente des manifestations de notre vie quotidienne.
Les aspects les plus profonds de la vie se révèlent pendant la Méditation !

Septième CHAPITRE

SCIENCE, ESPRIT ET MÉDITATION

Il est réconfortant de constater, que la Science et le Yoga, qui, jusqu'ici, semblaient s'opposer : Sont en train de se rapprocher.
La science se met à étudier et à utiliser les techniques yoguique ; et le yoga, qui se sert des connaissances scientifiques, parle de plus en plus leur langage.
La science ne se consacre plus uniquement aux aspects matériels de l'existence. Elle s'intéresse de plus en plus aux aspects spirituels, ou « non matériels », de l'existence ; montrant aux intellectuels modernes, les effets physiques et les phénomènes spirituels : Elle ouvrira sûrement bien des esprits à la vérité, et aux possibilités qu'offrent les religions, le yoga et les autres voies, et méthodes spirituelles d'exploration du mental.

A la fin du siècle dernier, nombre de savants éminemment érudits, en étaient arrivés à la conclusion qu'ils savaient tout ; qu'il n'y avait plus rien à découvrir, ni à étudier!
… Puis Einstein, Freud, et d'autres scientifiques à l'esprit ouvert, surent, et démontrèrent qu'il y avait, en vérité, encore bien des choses à connaître, et à découvrir dans l'univers. De ce fait, les chercheurs modernes s'ouvrent à de nouvelles connaissances et tentent de ne pas trop se complaire dans leurs certitudes !

C'est ainsi que des recherches variées sont menées autour des phénomènes qui accompagnent les expériences spirituelles.

Il est curieux que la science ne se soit pas penchée plus tôt sur ce domaine, surtout quand l’on songe que Freud a publié ses découvertes sur l'inconscient… Il y a plus de cinquante ans : Et que, de tous temps, des génies, des saints, des Maitres Spirituels, etc., ont illustré « l'existence d'états supérieurs conscience ! »
L'un des sujets de recherche les plus intéressants de la science moderne, est celui qui porte sur les manifestations physiques de la méditation.
Ce ne sont encore que des balbutiements ; mais déjà, ils éclairent l'utilité de la méditation sur les plans physiologiques, psychologiques et spirituels.

Il ne fait pas de doute que la science aidera beaucoup les hommes, à suivre le chemin de la spiritualité.
Dès à présent, des appareils, tels que le « biofeedback », sont utilisés pour tester des états élevés de méditation.
Les formes récentes de la psychologie s'intéressent à la croissance spirituelle d'un individu, autant qu'à sa santé psychique.
La « psycho-synthèse », qui a les mêmes buts que le yoga, à savoir « l'intégration de l'être tout entier et la prise de conscience du Soi », en est un exemple frappant.

Considérons les différents domaines où la science, et le yoga, se rapprochent, et travaillent sur le même terrain.
… Les idées de la psychologie moderne sont curieusement semblables à celles proposées par la philosophie yoguique nommé SAMKHYA.
Dans le yoga, c'est l'ensemble de l'être qui est important ; c'est-à-dire les aspects physiques, mentaux, émotionnels, psychiques et spirituels de l'homme.
On y découvre que tous ces aspects, et que toutes les activités latentes de chaque individu, sont révélées par la pratique du yoga : "Qui est LE VRAI sentier spirituel où tous les aspects fusionnent à l’unisson."

Jusqu'à une date récente, et, exception faite de la « psycho-synthèse » formulée par Roberto Assagioli en 1910, la psychologie ne s'est en général intéressée qu'à certaines facettes de l'être humain ; voulant presque ignorer les multiples autres influences, qui jouent sur la vie d'un individu.
Par exemple, Freud, « père » de la psychologie occidentale, a posé comme postulat que la principale motivation de l'homme dans la vie est la satisfaction sexuelle, et l'instinct de conservation.Le moins que l'on puisse en dire est que c'est très succinct, et incomplet !
... Cependant, même aujourd'hui, bien des psychanalystes s'en tiennent à ces conceptions.

Par contre, Jung s'est montré très progressiste dans ses postulats, en acceptant l'existence d'influences plus profondes, et des aspects de l'homme dont la plupart des gens n'ont pas idée.
Toute approche psychologique de l'homme a tendu à l'isoler de son environnement, et des influences exercées par les aspects spirituels de son existence ; de telle sorte que la psychologie n'a jamais pu donner une explication convaincante de l'homme.
En conséquence, toutes les thérapies dérivées des théories psychologiques, n'ont pas vraiment réussies. Elles ont aidé l'homme dans une certaine mesure mais pas d'une façon qui le conduise au Bonheur ; ou à la certitude de l'être.
Jung a certainement permis à la psychologie d'adopter une vision « holistique », ou complète, de l'existence de l'homme. Pourtant, ses idées n'ont été mondialement prises au sérieux que depuis peu. Des écoles de pensée modernes nous viennent en droite ligne de ses enseignements: « La gestalt ; la psychologie humaniste ; la psychologie transpersonnelle ; et bien d'autres.
Elles voient toutes, en l'homme, un être « multidimensionnel » ; et sont tout à fait en harmonie avec la pensée yoguique.
Elles savent toutes que pour comprendre l'homme, il faut considérer tous les aspects de son existence, à la fois objectifs, et subjectifs.
Si l'un d'eux est omis, par exemple l'aspect spirituel… alors on n’obtient qu’une image tronquée de l'homme.
Il s'agit de dégager notre originalité propre ; et ceci consiste en un déploiement progressif de nos capacités innées.
Or, c'est exactement ce que propose le yoga ; mais au lieu d'utiliser l’expression de « l'originalité » : Le yoga parle de « réalisation du Soi », dans toutes les sphères de l'existence ; ou de « conscience » de notre nature profonde, et de sa manifestation.

Le but final du yoga est la réalisation du Soi, par laquelle un individu maximise tout son potentiel, et arrive au point ultime où il sera en accord, en résonance parfaite, avec son être intérieur, comme avec son environnement.

En psychologie, une personne « réalisée » est exactement le même genre de personne, que quelqu'un qui a exprimé tout son potentiel latent ; l'ensemble de ses capacités innées, sans plus réagir à l'encontre de sa personnalité, et de son environnement… Mais en harmonie avec les éléments intérieurs et extérieurs de sa vie.
La psychologie moderne et le yoga, insistent sur l'importance de l'évolution, et de la croissance continue de chacun vers une embellie totale.
Le but ultime, selon le yoga est de n’être plus « qu’un » avec la Conscience Suprême.
Certaines écoles, cependant, comme la psycho synthèse, déclarent de même, « que la réalisation de soi » est le but ultime de la vie.

... Et à bientôt pour les 8ème et 9ème CHAPITRES!

Excellente journée à toutes et à tous!

!

GG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MEDITATION, RELAXATION,& YOGA: CHAPITRES 6 et 7.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MéditationS bouddhistes: zen et autres
» Antar Mouna, technique de méditation tantrique
» meditation à l'abbaye d'orval
» ATTENTION ! - "Le yoga conduit au démon," nous avertit un Prêtre-Exorciste !
» Vibration, son et matière (méditation Japa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
source, spiritualité, social :: Chemins Spirituels :: Méditation-
Sauter vers: